La crise sanitaire : un accélérateur du nombre d’accidents du travail ?

Sep 30, 2020

La Covid19 circule toujours en cette période de rentrée, synonyme de reprise d’activité.
Les mesures d’hygiènes mises en place ces derniers mois pour assurer la santé et la sécurité des salarié.es se maintiennent, voire se renforcent selon les dernières mises à jour du protocole national du ministère du travail, applicable depuis le 1er septembre 2020 (et mis à jour le 17/09/2020).

Lutter contre l’épidémie de Covid19 en entreprise : un impératif…

La survenue de cette épidémie a profondément et brutalement bouleversé l’organisation du travail et cela dans tous les secteurs. Les entreprises ont appris rapidement à se réorganiser afin de maintenir ou de reprendre leurs activités.

Nous apprenons tou.tes depuis quelques mois à œuvrer avec ce nouveau risque et cette nouvelle organisation de travail.

 

Ainsi, chacun a dû, du jour au lendemain, mettre en place de nouvelles mesures, souvent totalement à l’opposé des us et coutumes alors en vigueur : 

• la modification des conditions sanitaires d’accueil des salariés,

• l’adaptation des postes de travail – les règles de distanciation sociale,

• les changements brutaux de rythme de travail,

• la reprise d’activité en sous-effectif avec des cadences plus ou moins importantes selon les secteurs,

 

Le focus est donc clairement donné sur les mesures d’hygiènes, les procédures et les moyens mis en œuvre pour protéger les équipes et les clients de la contamination.

Ces mesures de protection et de prévention sont indispensables mais ne doivent néanmoins pas occulter les bonnes pratiques de sécurité concernant les risques plus « traditionnels » (chutes de hauteur, heurts d’engins, charges trop lourdes, etc.) ainsi que les risques psychosociaux toujours aussi présents. Voire accrus !
Le risque est donc réel de voir les bonnes pratiques se relâcher en particulier en cette période de reprise d’activité et de retour au travail pour de nombreux salariés.

 

…qui ne doit pas avoir de conséquences sur la prévention des risques traditionnels !

En effet, les travailleurs et les entreprises, focalisés sur ces nouvelles mesures peuvent avoir tendance, involontairement, à porter moins d’attention aux mesures de prévention habituelles.

De plus, les changements de rythme de travail brutaux (télétravail dans des conditions très disparates, activité partielle) et le stress engendré par la crise sanitaire (stress lié à la contamination ou à l’incertitude économique) sont autant de facteurs aggravant les risques psychosociaux.

« La focalisation concernant la lutte contre l’épidémie de coronavirus, ne peut avoir pour conséquences un déficit d’attention par rapport aux risques traditionnels ».

C’est ce que précise Mr Paul Duphil, secrétaire général de l’OPPBTP dans une interview sur Europe 1.

 

Il en explique les raisons en citant 2 facteurs :
– la tentation d’engager les travaux alors que les équipes ne sont pas complètes ou les équipements adaptés pas disponibles sur le chantier,
– et la volonté de rattraper les retards.
« Il ne faut pas que les compagnons ou les entreprises prennent des raccourcis, et oublient les règles de l’art de la construction, dont les règles de l’art en prévention », insiste-t-il.

Vers une augmentation des accidents du travail en cette rentrée ?

Dès la fin du confinement, de nombreuses directions territoriales du ministère du Travail (Direccte) et certains acteurs de la prévention des risques professionnels ont alerté sur une possible augmentation des accidents dans ce contexte particulier.
Néanmoins, malgré certaines rumeurs, aucune recrudescence des accidents du travail n’a été constatée à ce jour.

A vous de jouer !

Il y a fort à parier que les entreprises ont désormais pris toute la mesure du risque lié à la COVID-19 et mis en place toutes les actions nécessaires.
S’il est indispensable de suivre de près la mise en œuvre de ces mesures et de les adapter en fonction de l’évolution de la situation sanitaire ; il est donc tout aussi indispensable de maintenir (ou de reprendre) vos actions de prévention usuelles.

 Ainsi, les actions d’animation de la prévention (causeries par exemple) sont plus que jamais incontournables afin d’ouvrir le dialogue et détecter des situations accidentogènes. Ce sont également les moments idéaux pour « jauger le moral » des équipes et détecter d’éventuelles souffrances psychologiques.

Coven peut vous accompagner dans cette démarche en vous proposant différents formats afin d’animer la sécurité auprès de vos équipes et ainsi marquer vos messages de prévention de façon impactante.

 

Pour un atelier, une journée sécurité ou safety day, sur 1 ou plusieurs sites, nous organisons avec vous des animations collaboratives et participatives, tant sur la thématique du Covid et des gestes barrières que sur les risques professionnels « traditionnels » !

Par ailleurs, afin de garantir la sécurité de tous, nous intervenons en respectant un protocole sanitaire strict, adaptable à vos exigences spécifiques.

Escape Games Prévention

Journées Sécurité by Coven

Vous souhaitez plus d'informations sur Coven et l'ensemble de ses solutions et domaines d'expertise ?